Accueil

 
shiatsu1shiatsu5windowmainsNBpressionsshiats
cid:TG9nby1TUFMuanBn$5563431$781158@syndicat-shiatsu

 École Shin Wa Shiatsu Dô

Violette Melendez est diplômée de la FFSTJ, de l’école macrobiotique Michio Kushi de Boston et de l’Hakko Ryu d’Omiya (Japon). Elle  exerce le Shiatsu au Pays Basque depuis 1989.

Forte de cette longue expérience professionnelle, elle crée en 2012 le centre de formation Shin Wa Shiatsu Dô (la voie du Shiatsu pour la paix du corps), où elle enseigne le Shiatsu, à des fins professionnelles, à travers un cursus complet (pratique et théorique), dans le respect de la tradition et de l’exigence japonaises.

La formation de Praticien de Shiatsu s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent apprendre, développer, mettre en pratique une technique manuelle de soin du corps et exercer la profession de Praticien de Shiatsu.  Il est demandé le niveau baccalauréat.  Un entretien préalable avec chaque futur stagiaire est également nécessaire.

Cette formation n’exige pas de limite d’âge (certaines personnes sont en forme jusqu’à un âge avancé et peuvent tout à fait pratiquer le Shiatsu!). L’entretien sera dans ce domaine décisif. Les mineurs (à partir de 16 ans) doivent avoir l’autorisation des parents.

Le centre de formation Shin Wa Shiatsu Dô est inscrit au Syndicat des Professionnels du Shiatsu (SPS numéro 10886). Il est donc habilité à former et conduire les élèves jusqu’au titre de « Spécialiste en Shiatsu« .  http://www.syndicat-shiatsu.fr

Le titre de « Spécialiste en Shiatsu » est enregistré dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) sous le code: 23661, niveau III, géré par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP). Il est de ce fait, reconnu par l’état. Cette habilitation ouvre aux élèves, sous condition, l’accès aux   organismes de financement. S’il souhaite un financement par un tiers, le futur stagiaire devra se renseigner auprès des organismes le concernant.

Au niveau européen, le Shiatsu est reconnu depuis 2002 par le Parlement européen comme faisant partie des huit thérapies naturelles complémentaires.

 Pour plus d’informations, rendez-vous sur les pages suivantes